Assemblée Générale de la société anonyme : tout savoir du fonctionnement

Comprendre le fonctionnement et les enjeux de l’Assemblée Générale (AG) d’une société anonyme est essentiel pour les dirigeants, les actionnaires et les partenaires de celle-ci. En tant qu’avocat, il est important de maîtriser les spécificités légales et réglementaires entourant ce moment clé de la vie d’une entreprise. Cet article vous présente un panorama complet et informatif sur le sujet.

Qu’est-ce qu’une Assemblée Générale dans une société anonyme ?

L’Assemblée Générale est une réunion des actionnaires d’une société anonyme (SA), convoquée au moins une fois par an par les dirigeants. Elle permet aux actionnaires d’exercer leur droit de vote sur des décisions importantes concernant la vie de l’entreprise, telles que l’approbation des comptes, la nomination ou la révocation des administrateurs, ou encore la modification des statuts.

Il existe deux types d’Assemblées Générales : l’Assemblée Générale Ordinaire (AGO) et l’Assemblée Générale Extraordinaire (AGE). L’AGO se tient au moins une fois par an et a pour objet principal l’examen et l’approbation des comptes annuels. L’AGE, quant à elle, est convoquée en cas de besoin pour prendre des décisions exceptionnelles telles que la modification des statuts ou la dissolution anticipée de la société.

La convocation et la tenue de l’Assemblée Générale

La convocation à l’Assemblée Générale doit être effectuée par le Conseil d’Administration ou, dans le cas d’une SA à Directoire et Conseil de Surveillance, par le Directoire. Les actionnaires doivent être informés de la date, de l’heure et du lieu de l’assemblée, ainsi que de l’ordre du jour. Cette convocation doit être envoyée au moins 15 jours avant la date prévue pour l’assemblée.

A lire  Gestion de la paie : maîtrisez les règlementations et les formalités indispensables

La tenue de l’AG est soumise à certaines conditions de quorum et de majorité. Le quorum correspond au pourcentage minimal d’actionnaires présents ou représentés pour que les décisions prises lors de l’assemblée soient valides. La majorité requise est quant à elle le pourcentage minimal de voix favorables à une décision pour qu’elle soit adoptée.

Les droits des actionnaires lors de l’Assemblée Générale

Lors d’une AG, les actionnaires ont plusieurs droits fondamentaux :

  • Le droit d’information: les actionnaires doivent avoir accès aux documents nécessaires pour prendre des décisions éclairées lors de l’assemblée. Ces documents comprennent notamment les rapports financiers annuels, les rapports du commissaire aux comptes et les projets de résolutions.
  • Le droit de vote: chaque actionnaire a le droit d’exercer son droit de vote proportionnellement au nombre d’actions qu’il détient.
  • Le droit de poser des questions écrites: les actionnaires peuvent adresser des questions écrites aux dirigeants sur tout sujet relevant de la compétence de l’assemblée. Les réponses doivent être apportées lors de l’assemblée ou par écrit avant celle-ci.
  • Le droit de représentation: un actionnaire peut se faire représenter lors de l’assemblée par un mandataire, qui peut être une autre personne physique ou morale.

Les décisions prises lors de l’Assemblée Générale

Lors d’une AGO, les décisions prises concernent généralement :

  • L’approbation des comptes annuels et l’affectation du résultat (distribution de dividendes ou mise en réserve)
  • La nomination, la révocation ou le renouvellement des membres du Conseil d’Administration ou du Directoire et du Conseil de Surveillance
  • L’autorisation éventuelle d’émettre de nouvelles actions

Dans une AGE, les décisions peuvent porter sur :

  • La modification des statuts (augmentation ou réduction du capital, changement d’objet social, etc.)
  • La dissolution anticipée de la société
  • La fusion avec une autre société
A lire  La convention collective du portage salarial: un guide complet pour les professionnels

Le rôle du commissaire aux comptes lors de l’Assemblée Générale

Le commissaire aux comptes, s’il a été désigné par la société, a pour mission de contrôler les comptes annuels et de vérifier la régularité et la sincérité des informations financières. Il doit assister aux AGO et présenter un rapport sur les comptes annuels. Il peut également être amené à intervenir lors d’une AGE si celle-ci concerne une opération ayant un impact sur les comptes, comme une augmentation de capital ou une fusion.

En conclusion, l’Assemblée Générale d’une société anonyme est un moment clé dans la vie de l’entreprise, permettant aux actionnaires d’exercer leurs droits et de participer aux décisions importantes. La maîtrise des aspects légaux et réglementaires entourant cette assemblée est donc essentielle pour les dirigeants, les actionnaires et leurs conseils juridiques.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*