Avocat et juriste : Quelles différences ?

On prête généralement à confusion le métier de l’avocat et celui du juriste. Il existe cependant des différences entre ces deux métiers du droit. Ces différences se font ressentir dans la forme comme dans le fond de ces différents métiers juridiques. Qu’est-ce qu’un avocat et qu’est-ce qu’un juriste ? En quoi consistent exactement ces deux différents métiers du droit juridique ? Découvrez à travers cet article la réponse à ces différentes interrogations.

Les différences entre le juriste et l’avocat selon leur définition

Plusieurs sont les facteurs qui marquent une importante différence entre le juriste et l’avocat. Parmi ces multiples facteurs, on note la définition de ces deux termes juridiques. Le juriste est en effet un homme de droit qui assure des fonctions très importantes dans le domaine du droit. En entreprise, il est d’une grande utilité. D’autant plus qu’il permet aux cadres de l’entreprise de gérer leur boîte sans porter atteinte aux lois de la société. Ils ont la capacité de promulguer ou de faire des consultations juridiques à l’entreprise pour laquelle ils travaillent. Ils peuvent également rédiger des actes pour les différentes boîtes avec lesquelles ils travaillent.

L’avocat par contre est un agent de droit qui peut travailler seul. Il peut également proposer ses services dans les entreprises et autres organismes qui pourraient avoir besoin de ses services. Travailleur salarié, ce dernier peut représenter un client devant la justice. Son rôle le plus important est de conseiller et de protéger l’intérêt des clients pour qui il travaille. Aussi, il représente et défend ses clients devant la loi.

Que font concrètement le juriste et l’avocat ?

Ces différents acteurs du domaine juridique assurent de différentes missions qui se ressemblent tout de même. Le juriste a pour mission principale la protection des intérêts de ses clients. Il peut représenter une entreprise, un groupe ou une société.

Vous l’aurez compris, il ne s’occupe pas d’une personne en particulier, mais de l’intérêt d’un groupe de personnes. Il est donc appelé à conseiller comme il se doit les boîtes pour lesquelles il travaille. Sa mission se limite au cadre professionnel. Mieux, il ne travaille pas hors contrat. L’avocat quant à lui est un acteur du domaine juridique qui a pour mission la sauvegarde de l’intérêt de ses clients. Les clients de l’avocat peuvent être :

  • Des particuliers
  • Une société
  • Une entreprise
  • Une association

Pour assurer comme il se doit ses fonctions, il conseille ses clients sur les mesures juridiques à prendre. Pour rédiger un quelconque contrat par exemple, vous pouvez faire recours à l’expertise de l’avocat. Ce dernier saura vous conseiller sur les points à ne pas négliger et vice versa. Avant de signer un contrat également, il faut consulter un avocat. Il saura mieux vous orienter. Outre ces différentes missions, l’avocat peut contresigner les actes et vous représenter valablement devant la loi.

Principe commun au métier du juriste et de l’avocat

Malgré ces quelques différences, il existe des points communs entre le métier du juriste et celui de l’avocat. Dans l’exercice de ces deux différents métiers du droit, il est formellement interdit de divulguer d’une manière ou d’une autre des informations professionnelles. Le juriste et l’avocat sont donc tenus au secret professionnel. Ils doivent garder confidentiel tout renseignement concernant directement ou non les dossiers qu’ils gèrent. Cela dit, bien qu’il y ait des différences entre ces différents métiers du droit, leur principe fondamental est le même.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*