Violence conjugale : que faut-il savoir ?

Après le mariage, les querelles et les disputes conjugales peuvent survenir à tout moment. Ce n’est pas ce que souhaitent les conjoints. Dès que vous en êtes victime, il y a des démarches à suivre. Que faut-il savoir de la violence conjugale ? Quelles démarches à mener lorsque vous en êtes victime ? Ce contenu vous répond largement.

Comment expliquez-vous la violence conjugale ?

Habituellement, beaucoup limitent la définition du theme de violence conjugale dans sa définition. Nombreux sont ceux qui estiment à tort que seules les femmes sont victimes de la violence conjugale. C’est en fait, une limite dans la compréhension du thème. Par définition, elle désigne toute forme d’abus de force au sein de votre couple. Elle nomme toutes les violences que les conjoints subissent dans le couple. Lorsque l’un exerce une quelconque violence sur l’autre dans votre couple, il est question d’une violence conjugale. L’homme aussi bien que la femme, peut donc en être victime. Par ailleurs, la violence conjugale n’exclut aucun aspect. Elle peut être de toutes les natures. Un abus de force dans le couple peut être sur le plan physique, moral, verbal ou sexuel. Dès lors qu’un conjoint est brimé, l’auteur de la violence s’expose aux sanctions juridiques.

Les démarches à mener par la victime d’une violence conjugale

La première réaction que vous devez avoir lorsque vous êtes victime de la violence conjugale est d’en parler autour de vous. Rapprochez-vous des personnes ou des parents proches de vous, et faites leur part de vos peines. Le simple fait de parler de ce que vous vivez vous soulage. C’est la première consolation que vous pouvez vous procurer.

Toutefois, choisissez celui qui vous écoutera sans porter un jugement sur les faits. Lorsque vous n’arrivez plus à supporter les abus répétitifs de votre conjoint, vous pouvez porter plainte. Recourez à l’autorité judiciaire pour une médiation familiale. Pour votre sécurité, le juge chargé des affaires familiales se penchera sur votre cas. Il veillera à ce que vous soyez éloigné de votre partenaire. De plus, il lui infligera la sanction qu’il faut, en fonction de la gravité de ses actes. Votre avocat est aussi apte à vous conseiller pendant que vous êtes victime d’une violence conjugale. Ne lui cachez rien.

La place et le rôle des témoins de la violence conjugale

Les témoins d’une violence conjugale ont un rôle très important à jouer. Certes, ils ne sont pas les victimes des abus, mais seront responsables de ce qui vous arrive s’ils ne vous aident pas. La loi leur octroie la possibilité de porter plainte contre l’auteur de votre agression. Dès qu’ils constatent d’une quelconque manière que vous souffrez, ils peuvent porter plainte au commissariat de plus proche. Cependant, ils sont tenus obligés de prendre votre avis avant d’intenter quoi que ce soit. Sans votre accord, les témoins ne peuvent point vous aider. Outre les plaintes des témoins contre votre bourreau, ces derniers ont également un autre rôle à jouer. Ils ont la possibilité de vous prodiguer des conseils objectifs et raisonnables. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle vous devriez tout faire pour que votre entourage ou vos proches soient informés de la situation. Ils doivent être en mesure de vous montrer les directives et les truchements à emprunter pour vous entendre avec votre conjoint.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*