Comment saisir le juge aux affaires familiales ?

Une multitude de situations au sein de la famille peut vous obliger à saisir un juge aux affaires familiales. Il peut s’agir d’une séparation entre conjoints, de la demande d’une pension alimentaire, ou bien d’autres situations. Dans tous les cas, vous avez le choix entre deux procédures. La première, quelque peu complexe, vous contraint à recourir à l’aide d’un avocat. La seconde procédure par contre, n’en nécessite guère. Suivez les astuces pour y parvenir dans cet article.

Précédez la saisie du juge par une médiation

Il est préférable que vous trouviez un terrain d’entente entre vous que de comparaître devant la justice. C’est d’ailleurs ce que conseillent tous les juges aux affaires familiales. Ils sont capables de vous obliger à essayer une médiation familiale. Car, vous pouvez y trouver vous-même les meilleures solutions. Toutefois, les procédures d’entente peuvent vous paraître complexes et difficiles. Eh bien, n’hésitez pas à faire appel à un médiateur familial. Il est la personne juridiquement apte à vous aider.

Avec, ou sans l’aide d’un avocat

Toutes les situations conflictuelles de la famille ne nécessitent pas l’assistance d’un avocat. Il en existe cependant, qui vous obligent à recourir coûte que coûte à ses compétences. Les cas suivants sont ceux qui vous y contraignent :

  • La modification de votre identité. Il s’agit particulièrement, du changement des noms ;
  • La rupture du contrat de mariage ;
  • L’octroi du droit de visite et d’hébergement à un enfant qui n’est pas le vôtre.

Toutes les autres situations ne vous contraignent pas à faire appel au juge. Cependant, il est toujours bienséant que vous l’ayez à vos côtés, pour jouir de ses multiples conseils et de ses aides.

Le choix du juge à saisir

Plusieurs critères vous permettent de saisir le juge aux affaires familiales. En voici quelques-uns :

  • Il doit être du lieu où l’enfant vit, lorsque les parents ne sont plus ensemble ;
  • Il doit être du lieu où vit celui que vous poursuivez en justice ;
  • Il doit être du milieu où la famille vit.

Par ailleurs, le conflit familial peut être relatif à l’argent. Quand vous ne vous entendez pas sur la pension alimentaire de l’enfant, le juge à saisir est celui du créancier. Il en sera de même, si quelqu’un arrive à manquer au devoir de prestation compensatoire.

La saisie du juge aux affaires familiales sans avocat

Il y a plusieurs moyens par lesquels vous pouvez saisir le juge aux affaires familiales. Le premier moyen est un courrier personnel que vous lui adressez. Dans ce dernier, vous vous déclinerez minutieusement. Vous notifierez clairement votre nom, votre prénom, votre date et votre lieu de naissance. Outre ces informations, il doit y remarquer sans embarras, votre adresse et celle de votre adversaire.

Par ailleurs, il est encore préférable que ce courrier soit scellé par votre adversaire comme vous. Lorsque vous arrivez à vous entendre avec votre adversaire, signez le document à deux. Vos signatures décomplexent la tâche aux juges. Vous pouvez aussi remplir les formulaires qui vous seront soumis. Ces formulaires tiennent lieu et place du courrier que vous devriez adresser au juge. À la lettre écrite, vous joignez votre pièce identitaire. De plus, votre dossier doit comporter l’acte de naissance de votre enfant, ainsi que le vôtre d’une part. D’autre part, vous y mettrez les papiers qui authentifient votre mariage et du divorce.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*