Quelles sont les conséquences juridiques du divorce ?

Le divorce est un événement qui bouleverse totalement la vie de deux personnes. Il y a encore plus de changements lorsqu’il y a des enfants au sein du couple. Sur le plan juridique comme sur le plan personnel, les individus inclus dans la procédure du divorce subissent un certain nombre de conséquences. Quel est l’impact juridique du divorce sur la vie du couple ? Les conséquences influent-elles négativement sur la vie des enfants ? Découvrez les réponses à travers l’article que voici.

Les conséquences du divorce sur la vie du couple

Lorsque deux personnes décident de se séparer, ils consentent d’un commun accord à couper le lien qui les lie sur les plans juridique, relationnel et personnel. Pour un couple marié par exemple, la prononciation du divorce entraîne inévitablement la rupture du mariage. Ceci est valable pour les mariages civils. Lorsque le mariage est rompu, il entraîne des impacts sur la vie des différents individus. Si autrefois le nom du marié était attribué à la femme, le divorce vient remettre en question ce point. Mieux, il vient remettre de l’ordre dans la vie des deux individus. Chacun regagne son nom d’origine et peut désormais refaire sa vie de son côté. Il est cependant possible que la femme garde le nom de son ex-mari. Cela est possible lorsque ce dernier n’a trouvé aucun inconvénient ou lorsque le juge le permet.

Il faut préciser que la modification de nom lorsqu’elle est exigée doit être faite sur tous les documents d’identification des conjoints. Les enfants peuvent quant à eux garder leur identité. Leur identité reste la même, quelle que soit la tournure du divorce. Enfin, après la prononciation du divorce, chaque conjoint peut se remarier si besoin.

Les conséquences du divorce sur la vie des enfants

Après le divorce, l’idéal est que les parents s’entendent sur la gestion de l’éducation des enfants. Ils doivent se rencontrer pour choisir la méthode la mieux adaptée pour continuer à s’occuper des enfants sans porter atteinte à leur confort. Généralement, Lorsqu’il y a des enfants au sein du couple divorcé, les choses se compliquent. Ces derniers sont désormais contraints à se déplacer de temps à autre pour passer du temps avec leur parent. Vu qu’aucun des parents ne doit être séparé des enfants, il est recommandé de s’entendre sur les jours de garde des enfants et de les préparer au changement. Il y a cependant des situations qui amènent le juge à confier la garde de l’enfant à un seul parent. Dans ce cas, ce dernier est l’unique personne qui a le droit de décision sur l’éducation de l’enfant, ses orientations. Tout ceci sans enlever de façon radicale le droit de parent au second individu. Les décisions du juge concernant l’enfant dans le cadre du divorce tiennent généralement compte :

  • Du confort de l’enfant
  • De l’environnement qui lui convient le mieux
  • De son éducation
  • De son bien-être

Vous l’aurez compris, la garde de l’enfant est choisie en fonction des critères ci-haut cités. Ainsi donc, le juge peut accorder la garde à l’un des deux parents. Il a également la possibilité de confier l’enfant à un membre de la famille des parents de l’enfant. Quelle que soit la décision du juge pendant la prononciation du divorce, les parents ont le devoir de remplir leur obligation vis-à-vis de l’enfant.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*